Prix d’un parquet : pose collée, flottante ou clouée
4.7 - 3 votes

Les différents types de parquets

Choisir son modèle de parquet

Il existe généralement 3 grands types de parquets pour notre usage dans l’hexagone.

  • Le parquet massif est le parquet traditionnel par excellence, constitué uniquement de bois d’une seule essence (comme le chêne ou le châtaignier). Son épaisseur est généralement de 23mm ou 15mm, ce qui lui confère la possibilité d’être poncé plusieurs fois pour rénovation. Le parquet massif est donc la solution parfaite pour un usage sur le long terme, même si son prix est élevé. Il devra subir un traitement de finition avec un verni, une vitrification ou une huile.
  • Le parquet flottant est le parquet le plus utilisé en France actuellement. Il offre une épaisseur de 10mm à 15mm, composé de 3 couches : la couche de parement en bois véritable de 2,5mm à 6mm (chêne et châtaignier étant majoritaires), la couche intermédiaire en aggloméré, et le contre -parement, en résineux pour assurer la stabilité de la lame. Le parquet flottant ne demande aucun traitement bois ultérieur, ni verni, ni huile.
  • Le parquet stratifié qui présente une épaisseur de 7mm à 11mm, n’offre pas de bois véritable, simplement une imitation. Il présente cependant un prix très bas et de très bonnes propriétés techniques, ce qui en fait une solution sol très prisée en rénovation.

Types devis parquet

Choisir son système pour son parquet

Il existe plusieurs méthodes pour installer un parquet, mais elles ne seront pas toutes adaptées à votre devis parquet.

  • La pose clouée est réservée aux parquets massifs. Elle implique de clouer les lames du parquet sur des pièces de bois, lambourdes ou solives, déjà disposées et fixées au sol. Cette technique est idéale si vous devez faire passer des gaines sous votre parquet.
  • La pose collée est la seule technique de pose autorisée dans le cas d’un chauffage par le sol, à condition que celui-ci soit basse température. Cette technique implique tout simplement de coller les lames du parquet sur le support.
  • La pose flottante est la pose la plus utilisée de nos jours, souvent conjointement avec le parquet stratifié. Elle implique facilité de mise en œuvre et rapidité car les lames sont simplement clipsées entre-elles et posées à même le support.

Généralement en travaux de rénovation les poses flottantes ou collées sont les plus utilisées, car elles permettent d’intégrer la finition du sol au sein de la rénovation sans créer de travaux complexes.

Estimer le coût d’un parquet

Le prix d’un parquet

Pour calculer le prix des matériaux d’un devis parquet il convient de reprendre les spécifications des différents types de parquet. Généralement les parquets les plus onéreux sont les paquets massifs, les moins coûteux sont les parquets stratifiés, tandis que les gammes intermédiaires sont composées par les parquets flottants.

Vous pouvez estimer ces catégories comme suit :

  • En général un parquet massif se négocie de 40€ à 150€/m², selon l’essence du bois, le chêne étant généralement conseillé.
  • Le plus souvent les prix du parquet flottant s’étalent de 20€ à 120€/m².
  • Les prix des parquets stratifiés sont en moyenne compris entre 10€ à 50€/m².

Prix parquet

Le tarif de pose d’un parquet : pose clouée, pose clipsée et pose collée

Vous serez surpris de voir sur votre devis parquet qu’en engageant un professionnel au lieu de poser votre parquet vous-même, le prix total ne sera pas beaucoup plus élevé.

La réponse à cet agréable mystère tient au fait que les professionnels peuvent utiliser une TVA à 10% s’ils réalisent le travail. Vous économiserez donc environ 10%, pour bénéficier d’un travail rapide, efficace et surtout très esthétique.

Un professionnel facture généralement la pose d’un parquet de 16€ à 40€/m².

Cependant, il faut ajouter le prix de pose de la sous-couche et des quart-de-rond ou plinthes, c’est à dire de 10€ à 15€/m².

Enfin, dans le cas d’un parquet massif il faut également ajouter le prix de ponçage et de traitement (verni, huile ou vitrification).

Obtenir un chiffrage précis des travaux

Demander plusieurs devis gratuits pour comparer

Face à cette légion de possibilités, de variations et de prix, vous aurez certainement du mal à vous repérer et à vous orienter vers un devis en particulier.

C’est pourquoi vous devriez faire réaliser de multiples demandes de devis parquet afin de disposer de la plus large vision possible. Vous verrez ainsi toutes les possibilités qui s’offrent à vous et vous pourrez en deviner le prix le plus juste en considération de vos nécessités.

Chiffrage parquet

Devis parquet : les cas populaires

Le couple de retraités Germain nous a fait part de son devis parquet qui représente un bon exemple des prix pratiqués actuellement. Ils avaient besoin de faire poser du parquet au rez-de-chaussée de leur maison pour terminer leur rénovation.

Ils désiraient opter pour un parquet flottant sur une surface de 50m² avec plinthes. Ils ont fait leur choix pour un devis parquet flottant à 6000€ offrant la pose, les plinthes et le parquet chêne 13mm avec couche d’usure de 3,40mm.

Réglementation concernant l’installation d’un parquet

Depuis 2007, la seule norme obligatoire pour le parquet est le marquage CE.

Cependant, il existe d’autres normes non obligatoires mais conseillées, comme les classes d’utilisation qui associent un parquet à une pièce de destination : chambre, bureau, salle bain ou autres, ou la capacité d’isolation phonique.

Il est également recommandé de choisir des parquets respectueux de la nature. Ils portent généralement les sigles FSC, PEFC et TFT, et permettent de tracer la provenance du bois.

Evaluer la durée des travaux

Selon le type de parquet, la technique de pose et surtout le nombre de coupes à réaliser pour adapter les lames à la pièce, les travaux de pose d’un parquet sont plus ou moins longs.

Un professionnel expérimenté travaillant seul peut aisément travailler à une vitesse allant de 5 minutes à 15 minutes par m². Sachez cependant, que si les lames nécessitent des découpes complexes du genre angles non droits, queues de billard, ou encore passages de tubes, les travaux peut être bien plus longs.