Devis viabilisation
Noter cet article ?

Les différents types de devis viabilisation

Qu’est-ce qu’une viabilisation ?

Tout logement, toute maison, tout espace d’habitation ou de travail doit impérativement être relié aux différents réseaux publics (s’ils sont disponibles). Un terrain non relié à ces réseaux est tout simplement un terrain non constructible.

Pour rendre un terrain prêt et disponible pour la construction, il faut donc faire réaliser une viabilisation, c’est à dire relier le terrain aux différents réseaux publics.

Généralement, une viabilisation typique est constituée par un raccordement eau, eaux usées, électricité et téléphone. Selon le plan du terrain, le réseau eaux usée peut être individuel et le réseau de gaz peut être absent.

Vous saurez quel type de viabilisation vous devrez mener à bien en consultant le Certificat d’Urbanisme (CU) du terrain envisagé en mairie.

Types devis viabilisation

Choisir les éléments pour sa viabilisation

Tous les projets de devis viabilisation ne sont pas les mêmes. Certains peuvent présenter plus d’éléments que d’autres, en fonction de l’emplacement du terrain, et du budget maximal que vous pouvez allouer aux travaux.

  • L’eau. Ces travaux de raccordement sont indispensables. En effet, tout bâtiment supportant une présence humaine doit présenter un point d’eau. De plus, il ne vous viendrait jamais à l’idée de construire une maison ne disposant pas d’eau courante. Vous n’y couperez donc pas, aussi ces travaux sont à intégrer dans votre devis en priorité.
  • L’assainissement. Selon l’emplacement de votre terrain, vous pouvez disposer d’un raccordement au tout à l’égout. Si cette possibilité d’assainissement est une réalité vous serez tenu de raccorder votre bâtiment au tout à l’égout. Si votre terrain ne dispose pas de cette possibilité s’assainissement vous pouvez vous orienter vers une solution individuelle de type fosse toutes eaux.
  • L’électricité. Encore un point inévitable : il est impératif de raccorder votre terrain au réseau électrique. Vous disposerez ainsi d’un compteur électrique qui ne sera pas entièrement utilisable avant la mise en place du tableau électrique du logement.
  • Le téléphone. Enfin, un devis viabilisation classique implique un raccordement téléphone. Ce dernier est important et permet souvent par la suite de disposer d’internet.
  • Le gaz. Le raccordement au gaz est une possibilité si le réseau gaz de ville passe à proximité du terrain. On conseille généralement d’inclure ce raccordement dans le devis viabilisation car il s’agit toujours d’un plus en cas de revente du bien immobilier.
  • La fibre optique/câble. Depuis quelques années, on ajoute également un autre type de raccordement : celui de la fibre optique ou du réseau câblé. Si ces deux réseaux passent à proximité du terrain il est particulièrement judicieux de l’inclure dans vos travaux de viabilisation.

Quelles performances pour sa viabilisation ?

Viabiliser un terrain pour y commencer la construction d’une maison implique l’intervention de professionnels disposants d’engins de chantier et d’outillage spécialisé.

Ces derniers réaliseront les tranchées amenant les différents réseaux d’une parcelle publique vers votre terrain. Il faut donc faire réaliser des devis auprès de chaque intervenant qui vous proposeront leurs conseils et réaliseront les travaux selon leurs calendriers.

Pour vous simplifier la tâche et disposer de travaux plus performants, vous pouvez vous orienter vers une entreprise de VRD qui s’occupera de coordonner le tout et pourra vous faire gagner du temps.

Estimer le coût d’une viabilisation

Le prix d’une viabilisation

Viabiliser un terrain peut représenter des travaux très coûteux, selon l’éloignement des réseaux et l’accès du terrain. Pesez donc bien le pour et le contre de construire une une maison sur terrain non viabilisé.

  • L’eau. Si le raccordement est situé à moins de 10m de votre terrain, le prix d’un raccordement à l’eau se situe aux environs de 1500€. Tout mètre supplémentaire est généralement facturé 50€.
  • L’assainissement. Le raccordement au tout à l’égout est plus onéreux, il implique en effet des travaux plus techniques. Le prix se situe entre 3000€ et 5000€ pour une dizaine de mètres. Sachez aussi que la mairie peut demander le versement d’une taxe pouvant aller de 500€ à 1000€.
  • L’électricité. Si le coffret de branchement se situe à moins de 30m de votre terrain, le raccordement électricité vous coûtera environ 1000€. Au-delà de 30m compter un surcoût de 200€/m.
  • Le téléphone. Le téléphone est de nos jours indispensable, mais les prix sont étrangement élevés, au regard du peu de danger lié aux travaux téléphone. Comptez des prix allant de 400€ à 1000€.
  • Le gaz. Etrangement, le raccordement au gaz n’est pas le plus onéreux. Il est même très abordable avec des prix allant de 400€ à 1000€ pour 30m, et un surcoût de 100€/m au-delà.
  • La fibre optique/câble. Le grand mystère de la viabilisation moderne, la fibre optique semble être soumise à des tarifs ésotériques. Les estimations vont de gratuit à plusieurs milliers d’euros par mètres, donc du rêve au cauchemar. Pour cet élément, de nombreux devis sont indispensables.

Prix viabilisation

Obtenir un chiffrage précis des travaux

Demander plusieurs devis gratuits pour comparer

Pour préparer votre plan de viabilisation, vous devrez vous armer de patience. En effet, il faudra sans doute vous rapprocher de chaque intervenant afin d’obtenir d’autant plus de devis viabilisation.

Prenez patience car l’avenir du confort de votre maison en dépend totalement. Posez le plus de questions possibles et préférez toujours miser sur la qualité quitte à payer un coût plus élevé.

Chiffrage viabilisation

Réglementation concernant la réalisation d’une viabilisation

Pour viabiliser votre terrain, le début de vos aventures débutent en mairie. Consultez le CU mis à votre disposition en mairie afin d’obtenir les estimations officielles de la viabilisation de votre terrain.

Il vous sera possible par la suite de disposer d’un permis de construire pour ancrer votre plan de viabilisation dans le réel.

Evaluer la durée des travaux

La durée d’une viabilisation est strictement impossible à estimer. Si les travaux ne demandent généralement pas une durée supérieure à quelques jours, les interventions ne sont pas toujours immédiates.

En effet, les interlocuteurs sont souvent surchargés et demandent logiquement des délais de plusieurs semaines, parfois quelques mois.

Aussi, prenez garde de vous y prendre à l’avance afin d’éviter les mauvaises surprises.