Relation entre l’optimisation de l’espace et l’éclairage intérieur
5 - 1 vote

Dans un sens, optimiser un espace revient à assurer un éclairage correct de l’intérieur. Une luminosité insuffisante donne cette impression d’être dans un espace confiné. Tandis qu’une luminosité trop intense et inadéquate produit l’éblouissement empêchant d’apprécier la mesure exacte de la pièce, d’où une sensation d’espace infinie, et provoquant surtout un inconfort visuel. La plupart du temps, on parle d’optimisation de l’éclairage à partir des caractéristiques des parois. Cette fois-ci, il s’agit plutôt de jouer sur les éclairages pour améliorer la vision de l’espace. L’approche consiste donc à présenter les différents aspects de la lumière qui peuvent avoir des impacts sur l’intérieur de la maison.

Éclairage et qualité de l’espace

En parlant d’éclairage, les paramètres à prendre en compte sont la quantité, la qualité et la distribution. Tous ces facteurs contribuent à l’obtention d’un espace agréable à vivre, où l’on peut travailler et se reposer selon l’utilité de la pièce. Ainsi, il est indispensable d’éviter l’éblouissement et les ombres gênantes. À ce sujet, vous êtes incité à prendre connaissance des différents niveaux d’éclairement adaptés pour chaque pièce qui vont de 50 Linux à 300 Linux.

Optimisation éclairage interieur

Vous pouvez également faire appel à un spécialiste de Kare design pour indiquer quel type d’éclairage convient le plus à votre cuisine, salle à manger, chambre, salle de séjour, sanitaires ou hall d’entrée et débarras. Mieux vaut respecter le niveau juste ou correct, car excès ou défaut peuvent réduire l’optimisation de votre espace. Une faible luminosité donne un aspect sans relief et monotone de l’espace. Cette répartition est en fonction des activités effectuées dans chaque pièce.

Usage de luminaire suspendu

A priori, pour obtenir un cadre spacieux, il faut savoir mettre de l’ordre et décorer sa maison. C’est après que l’éclairage vient s’ajouter aux critères. Le concept de confort n’est qu’une impression procurée par nos yeux. En effet, la définition du degré d’éclairement nécessite la prise en considération du niveau de perception visuelle. Toutefois, le choix de l’éclairage peut être objectif si l’on effectue nos calculs en se basant sur des yeux normaux.

Pour ce qui est de l’évaluation de l’espace, cette objectivité considère la longueur de la pièce, mais aussi sa hauteur. Par exemple, si vous disposez d’une pièce d’une hauteur élevée, mieux vaut opter pour la suspension ampoule distante de 50 cm environ de votre plafond. D’ailleurs, des professionnels seront toujours à votre écoute pour apporter des réponses satisfaisantes en cas de besoin.

* champs obligatoires